Pour une sécurité au quotidien

La sécurité est une préoccupation majeure des Français et une priorité du président de la République afin que nous puissions  vivre en sécurité partout sur le territoire. Ainsi, plus de 10 000 postes de policiers et de gendarmes sur le terrain ont été créés durant le mandat précédent.

La lutte contre les violences intrafamiliales est également une priorité nationale.

Pour faire face à ce défi de la sécurité, il a fallu et il faudra encore plus d’effectifs, plus de formations et plus de moyens.

1. Lutter contre l’insécurité du quotidien

Constat et chiffres clés

National
La sécurité de nos territoires s’est renforcée lors du dernier quinquennat. La création de 10 000 postes de policiers et de gendarmes supplémentaires a permis de réduire drastiquement les délits. En 2021, il y a eu une baisse de 25% des cambriolages, de plus de 20 % des vols des véhicules, 15% de points de deal en moins par rapport à l’année 2020. Il en va de continuer sur cette lancée.
1 milliard d’€
supplémentaires chaque année pour le budget du Ministère de l’Intérieur.
Local
Sur une année, les forces de police et de gendarmerie du département du Calvados ont constaté 28 773 crimes, délits et actes de délinquance. Le Calvados se classe 38ème département le plus sûr de France sur 96 analysés (France métropolitaine). 
1 028
amendes forfaitaires délictuelles dressées dans le Calvados depuis septembre 2020 pour lutter contre les stupéfiants.

Mes engagements nationaux

Les services de sécurité

Les 10 services assurant la sécurité sur le territoire sont répartis en fonction de leur compétence territoriale : Lisieux, en tant qu’agglomération relèvent de la police, les autres petites ou moyennes villes, qu’elles soient en zones rurales ou périurbaines, relèvent de la gendarmerie.

Mes engagements pour le territoire

  • Faciliter le dialogue entre police, gendarmerie et population sur les priorités de sécurité de proximité.
  • Communiquer sur la possibilité de déposer une plainte en ligne pour de nombreux délits (piratages de carte bancaire, vols...) sans plus avoir besoin d’aller au commissariat.
Du côté de chez nous
Lisieux
En 2021, 6 policiers supplémentaires ont rejoint les effectifs du commissariat.

2. Protéger les victimes des violences intrafamiliales et sexuelles

Constat et chiffres clés

National
Ayant érigé l’égalité femmes-hommes comme grande cause du quinquennat, la lutte contre les violences conjugales a été un marqueur fort des 5 années passées. Aussi, la protection de l’enfance sera la grande cause du quinquennat à venir.
100%
des élèves policiers et gendarmes sont désormais formés à l’accueil de la parole des victimes de violences intrafamiliales.
Local
La libération de la parole a permis de révéler un nombre préoccupant de viols sur mineurs et de violences intrafamiliales dans le département. Mais la lutte contre ces violences est plus compliquée en milieu rural car les victimes sont d'autant plus exposées de par la difficulté à porter plainte, à accéder à des hébergements d’urgence ou à préserver l’anonymat.
80
ordonnances de protection délivrées par les magistrats du Calvados pour protéger des personnes en grave danger.

Mes engagements nationaux

Évolution du nombre de victimes de violences intra-familiales dans le Calvados

Le nombre de victimes recensées de violences intra-familiales dans le Calvados a augmenté de 60% entre 2017 et 2021 alors que dans le même temps la population du Calvados stagnait (seulement 0,1% d’habitants supplémentaires).

Cette augmentation s’explique par un double effet confinement et libération de la parole.

Pour autant, le ministère de l’Intérieur estime que le nombre de victimes de violences sexuelles enregistrées est sous-évalué encore largement dans les chiffres.

Mes engagements pour le territoire

  • Sensibiliser les habitants de la circonscription aux outils à la disposition des victimes et des témoins d’actes violences conjugales : le 3919, numéro d’écoute anonyme et la plateforme de signalement ArretonsLesViolences.gouv.fr.
  • S’engager à lutter encore plus fermement contre les violences sexuelles et conjugales sur le territoire, en assurant le déploiement des mesures de protections garanties par l’Etat, avec notamment l’ouverture de places d’hébergement supplémentaires, et le triplement de l’amende contre le harcèlement de rue.
Du côté de chez nous
Falaise
Une cellule de protection des familles a été créée au sein de la compagnie de gendarmerie pour accompagner les victimes de violences intrafamiliales.