Pour un modèle de santé plus égalitaire

La pandémie a montré une nouvelle fois le dévouement exceptionnel des soignants et de l’ensemble des professionnels de santé.

Toutefois, cette crise sanitaire sans précédent a aussi mis en exergue la nécessité de réformer notre système de santé, de réduire les inégalités d’accès aux soins entre les territoires, de revaloriser les salaires des soignants et d’investir massivement dans notre hôpital public.

Face à ces nombreux défis, il faudra donc adopter une nouvelle méthode, faire de la prévention une priorité, et repenser les politiques en faveur de la dépendance et du handicap.

1. Améliorer l’accès aux soins

Constat et chiffres clés

National
Le précédent quinquennat a mis en place une politique ambitieuse pour répondre aux défis auxquels sont confrontés les Français : 100% santé, la création de nouvelles maisons de santé, Ma santé 2022, le Ségur de la santé avec notamment  la revalorisation des métiers du soins.
​​2000
Le nombre de maisons de santé qui ont été créées en France afin de lutter contre les déserts médicaux et garantir un meilleur accès aux soins.
Local
Toutefois, le territoire souffre toujours d’un manque de médecins généralistes et de spécialistes et les hôpitaux ont vu quant à eux leur situation continuer de se dégrader en raison d’un manque d’investissement.
27 %
des habitants de l’agglomération de Lisieux n’ont  pas de médecins traitant. 

Mes engagements nationaux

Temps d'accès aux services d'urgences

Le diagnostic d'accès aux soins urgents réalisé par la DREES permet de mesurer le temps d'accès des habitants de la circonscription aux services d'urgences.

Mes engagements pour le territoire

  • M’assurer que les projets d’investissement viennent combler les failles et améliorer la qualité de l’offre hospitalière.
  • Profiter de la dynamique du département et l’expertise des laboratoires présents sur le territoire (comme Sanofi et Medilis) pour attirer de nouvelles entreprises innovantes (BioTech, Medtech, E-santé) et des chercheurs.
  • Travailler conjointement avec l’ensemble des professionnels du secteur médical pour la création d’un nouveau pacte et assurer le bon déroulement des services de santé du territoire.
Du côté de chez nous
Lisieux et Falaise
Dans le cadre du Ségur de la santé, l’Etat a mobilisé 36,8 millions d’euros pour financer la rénovation de l’hôpital de Lisieux et 3,1 millions d’euros pour moderniser l’hôpital de Falaise.

2. Faire de la prévention une priorité

Constat et chiffres clés

National
Il est nécessaire de donner un nouvel élan à la prévention en santé, qui est également un moyen de réduire les inégalités tant la force du déterminisme social dans les troubles du développement est encore prégnante.
614 millions
d’euros consacrés à la restauration du patrimoine dans le plan de relance.
Local
Le précédent quinquennat a contribué à faire de la prévention un pilier de notre politique de santé. A titre d’exemple, le déploiement du programme « 1000 premiers jours » qui permet d’accompagner les jeunes parents et leur enfant jusqu’à ses deux ans ou a gratuité des contraceptions orales pour les jeunes femmes de moins 26 ans est un également une mesure forte et essentielle.
262
monuments historiques dans la circonscription dont 90 classés.

Mes engagements nationaux

Nombre de professionnels de santé, pour 8 spécialités, rapporté à la population de la circonscription.

Note de lecture : Dans la circonscription, on dénombre 79 médecins généralistes, soit, rapporté à la population locale, 1 médecin généraliste pour 1 358 habitants alors que ce taux est de 1 pour 1 216 habitants pour la France entière.

Mes engagements pour le territoire

Voter les budgets nécessaires pour améliorer la prévention et la détection :

  • Des écarts de développement (hyperactivité, dyslexie, obésité…) chez l’enfant
  • Chez les patients ayant une maladie chronique en proposant un accompagnement personnalisé et connecté
  • Des principales maladies rencontrées par la femme (endométriose, cancers du sein, du col de l’utérus et des ovaires, etc.)
  • De l'infertilité, la drépanocytose, la santé mentale et des addictions (ces deux derniers étant prégnant sur le territoire si l’on s’en réfère au Contrat local de santé)
  • Des problèmes nutritionnels et du manque d’activité physique
Du côté de chez nous
Lisieux Normandie
En mars 2022, l’agglomération a signé avec l’Agence régionale de santé un contrat local de santé permettant de diagnostiquer les besoins pour améliorer l’état de santé des habitants et leur faciliter l’accès aux soins.

3. Repenser les politiques en faveur de la dépendance et le handicap

Constat et chiffres clés

National
La création d’une cinquième branche de la sécurité sociale pour financer l’autonomie des personnes âgées et en situation de handicap. Mais le défi du vieillissement est encore devant nous.
2,8 milliards d’€
ont été investis pour 750 000 professionnels du secteur médico-social.
Local
Le département du Calvados s’engage dans un schéma unique de l’autonomie, avec pour objectifs d’être toujours plus proche des réalités territoriales et d’améliorer les conditions de vie des populations les plus fragiles.
43 %
des Calvadosiens de plus de 75 ans vivent seuls à leur domicile.

Mes engagements nationaux

Les établissements de santé pour pallier à la dépendance

La circonscription compte :

  • 16 établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) (Les Balcons Du Pays D'Auge à Lisieux, Résidence La Pommeraie à Cambremer, Bernardin à Falaise, etc).
  • 11 centres d'accueil d’handicapés (Résidences De La Vallée D'Auge à Lisieux, Résidence Henri Le Clainche à Falaise, etc)

Mes engagements pour le territoire

  • Soutenir les mesures permettant de continuer d’améliorer la qualité de service des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).
  • Voter la mise en place d’un fonds territorial d’accessibilité des lieux publics piloté par les préfets.
  • Travailler avec l’ensemble des acteurs locaux pour déployer l’AJPA (allocation journalière du proche aidant) à tous ceux qui souhaitent en bénéficier (55 en 2021 dans le Calvados). 
  • Soutenir les mesures de recrutement de soignants et de services civiques jeunes séniors, ainsi que de formations afin qu’il n’y ait aucun manquement sur le territoire.
Du côté de chez nous
Falaise
17,7 M d’€ pour rénover les Ehpad Alma et Bernardin dans le cadre du Ségur.